Pomas : un chêne est tombé

serrus jean pierreJean-Pierre Serrus est décédé jeudi dernier à 78 ans. L’émotion qui a accueilli l’annonce de sa disparition dans son village de Pomas, pour lequel il a tant donné, est à la hauteur de la qualité de l’homme. Mais ce chêne, que l’on pensait indéracinable, est tombé.

Fils d’Antoine Serrus et de Maria Vidal, Jean-Pierre était l’aîné d’une fratrie complétée par Guy, André et Anne-Marie. Après des études d’histoire-géographie à Toulouse, il épouse Marie-Thérèse. Après deux ans passés en Algérie, le couple s’installe à Pujol-de-Bosc, sur les hauteurs de Villeneuve-Minervois. Jean-Pierre devient par la suite professeur de technologie au collège Joseph-Delteil de Limoux, où il exercera jusqu’à sa retraite.

De son union avec Marie-Thérèse sont nées trois filles : Sabine, Émilie et Laurence, sur lesquelles il a veillé avec un savant mélange d’amour, de bienveillance et de rigueur. Elles peuvent être aujourd’hui fières de ce père protecteur.

Jean-Pierre appréciait tout autant la musique que la littérature. Tous les jours, il écrivait dans un cahier ce qui se passait autour de lui, que ce soit la mort de son chien ou les évènements marquants de son village. Il avait une passion pour "son " Pomas qu’il défendait bec et ongles. Après un long engagement dans le monde associatif, il devient conseiller communal, exerce ensuite un mandat d’adjoint avant d’être élu maire pendant trois autres mandats (2001 à 2014). Sa rigueur, sa droiture et ses compétences en ont fait un vice-président écouté et respecté au sein du bureau de la communauté de communes du Limouxin. Ceux qui ont eu le privilège de travailler avec lui ont apprécié tout autant son humanisme que sa franchise et son total désintéressement. Homme de conviction, il a toujours assumé ses choix, forçant ainsi le respect dans son engagement. Il disait d’ailleurs souvent " qu’il n’était pas là pour plaire". Ses obsèques sont célébrées ce matin à 9 h 30 en l’église de Pomas.

Source : LADEPECHE.fr